Ballade à Amsterdam

L’histoire d’Amsterdam commence au XIIe siècle. Quelques familles de pêcheurs s’installent sur les rives de l’Amstel et y bâtissent  des palissades pour se protéger des eaux. A la hauteur de l’actuelle place du Dam, ils réunissent  les deux rives par un barrage (dam) doté d’écluses. Le village prend alors le nom d’Amsteldam.

En 1275 le Comte de Hollande, Floris V, attribue aux habitants d’Amsteldam le privilège de la libre navigation  sur tous les cours d’eau de son comté. Ce privilège jouera un rôle considérable dans le développement économique de la ville. Grâce au commerce du hareng et de la bière, le village de pêcheurs  deviendra au  XVIIe siècle, le siècle d’or néerlandais, Amsterdam, l’un des principaux port du monde.

Centre économique majeur des Pays-Bas et l’un des principaux centre financier de l’Europe, Amsterdam est la capitale culturelle du pays . Du quartier De Wallen, la ville s’est développée autour d’un réseau concentrique de canaux semi-circulaires reliés par des canaux perpendiculaires formant une toile d’araignée. Bien trop souvent représentée comme la capitale des vices, la ville offre tout un panorama culturel et artistique : boutiques de vêtements vintage, salles d’événements pluridisciplinaires et alternatifs, clubs de jazz de renom, musées d’arts, un opéra… et Red Light District. Le fameux quartier rouge, trop défini comme Amsterdam – autant réduire Paris à Pigalle ou Londres à Soho….  ici, derrière chaque vitrine éclairée d’un néon rouge, de jour comme de nuit, des prostituées attendent le client. Il leur est interdit de se montrer en vitrine nues, alors elles en cachent le minimum. Le quartier regorge de pubs où la bière coule à flot et de sex-shops sans oublier les  nombreux coffee shops possédant une licence leur permettant de commercialiser le canabis.

Pour découvrir Amsterdam et comprendre la rebelle progressiste, bourgeoise et tolérante, il faut se promener sur ses marchés, découvrir ses habitants dans les cafés bruns, se déplacer à vélo, professer une tolérance à l’égard de l’homosexualité, des drogues douces et de la prostitution.

  Mail : thevenet1@mac.com – Portable : 06 78 96 15 21