Archives par mot-clé : ciel

Un peu du ciel

Le ciel, cette immensité lumineuse où se fondent les frontières inaccessibles de l’horizon. Le ciel de tous les jours, de tous les regards, les ciel de chaque rêve sans philosophies, sans croyances, mais qui ouvre la sagesse.

Mail : thevenet1@mac.com

Un peu dans les nuages

Si l’on s’en tient à une masse visible constituée de millions de gouttelettes d’eau, les nuages ne seront qu’une terne et clinique description de la physique. Alors les cirrus, les stratocumulus le brouillard et autres cumula-nimbus sont-ils de simples phénomènes météorologiques ou ne prennent t’ils pas une autre dimension dans nos rêves et notre imagination ?

Les nuages de la mythologie gréco-romaine furent souvent associés aux dieux et déesses de l’Olympe.  Les Néphélées sont les nymphes des nuages et de la pluie dans la mythologie grecque. Les  douze dieux ouraliens – Zeus, Neptune, Hestia, Poseidon, Hadès, Héra, Arès, Athéna, Aphrodite, Hermès, Apollon, Artemis – sont les dieux du ciel et siègent à l’Olympe : le sommet de l’Olympe est terrestre mais dans l’esprit des grecs, justement parce qu’il est très haut, il appartient plus au ciel qu’à la terre.

Dans la Bible ils expriment le mystère et particulièrement celui de la Création : ils servirent de vêtement à la mer et ils ont une étroite relation avec la présence de Jéhovah.

Les nuages peuvent être protecteurs. Chez les grecs, ils protègent les armées ou les guerriers favoris des dieux : Aphrodite (déesses de l’amour et de la sexualité) dissimula Pâris (le prince troyen) dans un nuage pour le protéger des coups de Mélénas (le roi de Sparte). De même, dans la mythologie nordique, Thor, le dieu du tonnerre et de la protection flotte dans un nuage d’orage.

Les nuages sont aussi la manifestation du sacré : orageux et menaçants, ils représentent généralement le courroux divin ou encore le malheur. Dans le mythe grecque, Pandore ouvre la boîte renfermant tous les maux de la terre. Dans l’ancien Testament, la nuée symbolise l’apparition de Dieu : « Quand les prêtres sortirent du sanctuaire, la nuée remplit le Temple de Yahvé et les prêtres ne purent pas continuer leur fonction, à cause de la nuée. La gloire de Yahvé remplissait le Temple de Yahvé ! ». De même, dans le christianisme, la nuée apparaît lors de l’ascension du Christ et dans les textes  hindous la nuée rapide Sharanyv s’unit à Vivastat, le soleil.

Vagues, nuages de la mer, nuages, vagues du ciel, (citation d’internaute), la tête dans les nuages ou en plein brouillard en pensant que « Dieu est un fumeur de havane, je vois ses nuages gris, je sais qu’il fume même la nuit »(Serge Gainsbourg), Je serai toujours un peu sur mon nuage comme « le baron perché »(Italo Calvino) qui voulait de son arbre, voir le monde de haut.

courriel : thevenet1@mac.com   Portable : 06 78 96 15 21