Archives par mot-clé : urbain

Related Media: urbain

Ballade à Amsterdam

L’histoire d’Amsterdam commence au XIIe siècle. Quelques familles de pêcheurs s’installent sur les rives de l’Amstel et y bâtissent  des palissades pour se protéger des eaux. A la hauteur de l’actuelle place du Dam, ils réunissent  les deux rives par un barrage (dam) doté d’écluses. Le village prend alors le nom d’Amsteldam.

En 1275 le Comte de Hollande, Floris V, attribue aux habitants d’Amsteldam le privilège de la libre navigation  sur tous les cours d’eau de son comté. Ce privilège jouera un rôle considérable dans le développement économique de la ville. Grâce au commerce du hareng et de la bière, le village de pêcheurs  deviendra au  XVIIe siècle, le siècle d’or néerlandais, Amsterdam, l’un des principaux port du monde.

Centre économique majeur des Pays-Bas et l’un des principaux centre financier de l’Europe, Amsterdam est la capitale culturelle du pays . Du quartier De Wallen, la ville s’est développée autour d’un réseau concentrique de canaux semi-circulaires reliés par des canaux perpendiculaires formant une toile d’araignée. Bien trop souvent représentée comme la capitale des vices, la ville offre tout un panorama culturel et artistique : boutiques de vêtements vintage, salles d’événements pluridisciplinaires et alternatifs, clubs de jazz de renom, musées d’arts, un opéra… et Red Light District. Le fameux quartier rouge, trop défini comme Amsterdam – autant réduire Paris à Pigalle ou Londres à Soho….  ici, derrière chaque vitrine éclairée d’un néon rouge, de jour comme de nuit, des prostituées attendent le client. Il leur est interdit de se montrer en vitrine nues, alors elles en cachent le minimum. Le quartier regorge de pubs où la bière coule à flot et de sex-shops sans oublier les  nombreux coffee shops possédant une licence leur permettant de commercialiser le canabis.

Pour découvrir Amsterdam et comprendre la rebelle progressiste, bourgeoise et tolérante, il faut se promener sur ses marchés, découvrir ses habitants dans les cafés bruns, se déplacer à vélo, professer une tolérance à l’égard de l’homosexualité, des drogues douces et de la prostitution.

  Mail : thevenet1@mac.com – Portable : 06 78 96 15 21

Istanbul, la ville entre deux mondes

Elle est située de part et d’autre du détroit du Bosphore et à cheval sur deux continents. Souvent considérée comme européenne,  sa ville historique est située sur la rive occidentale du détroit.

Petite colonie grecque à sa fondation au VIIe  siècle avant JC, Byzance sera la capitale de la Thrace.  Le 8 mars 324,  l’empereur romain Constantin 1er fonde Constantinople  sur le site de l’antique Byzance.  En 330 elle devient la capitale de l’empire romain et c’est en 395,  avec l’effondrement de sa pars occidentales sous les coups des grandes invasions, que Constantinople deviendra la capitale de l’empire romain d’orient. Le concile de Calcédoine de 451 donne à la ville de Constantinople le titre de « Nouvelle Rome ».

Constantinople est synonyme d’une civilisation brillante et l’héritière des grandes civilisations de l’Antiquité qui contraste avec la déchéance du Haut Moyen Âge. Pourtant, cet empire divisé par les querelles théologiques et ses empereurs souvent incapables ou corrompus finira par périr de décrépitude,  plus encore que l’invasion turque qui lui donnera le coup de grâce en 1453.

Au XVe siècle, les ottomans renomment  la capitale Istanbul, bien que l’usage international gardât le nom de Constantinople jusqu’en 1936.

La guerre d’indépendance de 1919 à 1923 chasse les grecs d’Anatolie et oblige les alliés à quitter Istanbul.  Après l’abolition de l’empire ottoman et la proclamation de la République en 1923, Mustafa Kemal Atatürk déchoit Istanbul de sont titre de capitale au profit d’Ankara. Istanbul est devenu le nom officiel de Constantinople en 1930.

 Mail : thevenet1@mac.com – Portable : 06 78 96 15 21

 

 

Un tour à Marrakech

Simple camp caravanier à sa naissance, c’est en 1071 que le souverain almoravide, Youssef Ibn Tachfin, fonde Marrakech au pied des montagnes de l’Atlas.

La « perle du désert est en pleine mutation et profite des touristes mais en ouvrant les yeux, en se laissant porter par les sons, les couleurs et les fragrances d’épices, la ville devient un charme envoûtant.

Contact mail : thevenet1@mac.com – Portable : (33) 06 78 96 15 21

La Défense, entre quartier d’affaire et musée à ciel ouvert

Le site de la Défense doit son nom à la statue nommée  » la Défense de Paris » et érigée à la gloire des soldats ayant défendu la ville durant la guerre franco-allemande de 1870.

Confié à l’état en 1958,  quartier d’affaire et de résidence mais également lieu de tourisme, le paysage urbain de la Défense est une fenêtre du savoir faire architectural et un musée à ciel ouvert. 

Contact mail : thevenet1@mac.com – Portable : (33) 06 78 96 15 21