Archives par mot-clé : vie urbaine

Budapest la « Perle du Danube »

Surnommée la perle du Danube, Budapest se déploie  de part et d’autre du deuxième plus grand fleuve d’Europe.  Le Pont des Chaînes est le premier des sept ponts à être construit entre 1839 et 1849 et sans aucun doute le plus représentatif de la ville qui relie Buda et Pest, restées longtemps rivales.

En 1873 Budapest est créée par la fusion de Buda, capitale de la Hongrie, de Pest et de Óbuda. Point de peuplement durant la période celte, capitale de Pannonia inférieure à l’époque romaine, au IXe siècle les Magyars ou hongrois, originaires d’Asie centrale, créent le « pays magyar » c’est à dire la Hongrie.

Budapest connait son apogée avec l’ère industrielle du XVIIIe et XIXe siècle mais  son histoire est aussi l’épicentre de nombreux conflits qui l’ont profondément marquée : la révolution hongroise de 1848 comme la République des conseils de Hongrie de 1919; l’opération Panzerfaust en 1944,  la bataille de Budapest de 1945 et l’insurrection de 1956.

A la fin de la Première Guerre Mondiale, la perte de plus des deux tiers du territoire de l’ancien royaume poussera la Hongrie à soutenir l’Allemagne nazie afin de reconquérir les territoires perdus. Un tiers des 250 000 juifs rassemblés dans le ghetto de Budapest ne survivra pas. Entre fin décembre 1944 et janvier 1945 les razzias nocturnes de miliciens du Parti des Croix fléchées seront les massacres des juifs, des déserteurs de l’armée hongroise et des opposants politiques. Exécutés le long des rives du Danube, leur corps seront jetés dans le fleuve. Le 16 avril 2005, une plaque commémorative a été posée en bordure du fleuve où des chaussures appartenant aux victimes sont fleuries.

Durant les années 1950 à 1960, la ville se remet lentement du siège soviétique mais la démocratisation sera stoppée, écrasée par les chars de l’Union soviétique et Imre Nagy ,son leader porteur d’espoir et de liberté, pendu.

En 1989, à la suite de manifestations répétées, le pouvoir communiste fait place à la démocratie parlementaire.

Contact mail : thevenet1@mac.com – Portable : (33) 06 78 96 15 21

Couleurs et métiers de Marrakech

Marrakech c’est aussi les petits métiers qui sont à tous les coins de rue. Ils résistent à la modernité : échoppes débordant de pacotilles et des plus belles réalisations; couleurs des cuirs et des étoffes, odeurs des forges et des épices. Aux sons des outils qui martèlent les cuivres c’est tout un monde à découvrir

Contact mail : thevenet1@mac.com – Portable : (33) 06 78 96 15 21

Les murs de Marrakech

La médina est le coeur de Marrakech et celle-ci est cerné de remparts sur 19 kms de long.

Beaucoup de constructions, dans les quartiers anciens sont encore  en pisé avec des toits en poutres de bois ou de troncs de palmier. Ces matériaux supportent difficilement les intempéries durant des dizaines d’années, voire des centaines.

Encore beaucoup trop de familles aux revenus modestes continuent à y vivre dans des conditions souvent insalubres.

Contact mail : thevenet1@mac.com – Portable : (33) 06 78 96 15 21